0
0
0
s2sdefault

Le débat public sur le projet Montagne d'Or, organisé par la Commission Particulière du Débat Public en Guyane, a démarré le 7 mars et se poursuivra jusqu'au 7 juillet.

Son objectif : permettre la participation de tous à l'élaboration d'un projet, plan ou programme

Certains grands projets d’aménagement et certains plans et programmes de niveau national peuvent faire l’objet d’un débat public s’ils présentent de forts enjeux socio-économiques et s’ils ont des impacts significatifs sur l’environnement et l’aménagement du territoire.

 

Dans le cas d’un projet, le débat public porte sur :
- l’opportunité,
- les objectifs, 
- les principales caractéristiques,
- les enjeux socio-économiques,
- les impacts du projet sur l’environnement et l’aménagement du territoire.

Le débat public est un moment important. Il doit permettre à chacun d’avoir accès à une information complète afin de pouvoir participer au débat et formuler ainsi un avis éclairé. C’est une étape essentielle dans le processus d’élaboration d’un grand projet d’aménagement ou d’équipement.

Le débat public n’est ni un référendum ni un sondage d’opinion, il permet l’expression de points de vue argumentés et leur prise en compte par l'ensemble des participants.

Le débat public est organisé et animé par une commission particulière (CPDP) neutre et indépendante du maître d’ouvrage du projet qui fait l’objet d’un débat public. À la fin du débat public, la CPDP rédige un compte rendu et la CNDP dresse un bilan. Elles émettent des recommandations sur la poursuite de la participation du public mais ne donnent pas d’avis sur le projet.

Commentaires   

0 #2 Poirson Nathalie 08-07-2018 02:49
Ce projet est grotesque, de courte vue et opportuniste pour les FMN. La Guyane n'a pas besoin d'une nouvelle "veine ouverte. L'or reviendra à d'autres, avec très peu d'emploi, à bas salaire, donc avec très peu d'effet multiplicateur. En revanche, les risques de pollution sont importants, voire inévitable. Nos populations ont -elles besoin de ça? La Montagne d'Or n'impulsera pas de croissance économique en Guyane, c'est un leurre. L'or sera extrait, puis revendu à des entreprises françaises (un comble), la dévastation des écosystèmes sera durable, voire irrémédiable pour 10 ans d'exploitation. Et nos populations autochtones seront encore les premières victimes. Un désastre éco-nomique et éco-logique et un cynisme politique inadmissible. Que font nos élus guyanais, vos horizons doivent dépasser les 5 ans et défendre l'intérêt général, y compris pour nos enfants!
Citer
0 #1 Poirson Nathalie 08-07-2018 02:34
Avant de lancer une nouvelle exploitation, polluante par nature,le gouvernement, les élus de Guyane ne pourraient-ils pas combattre l'orpaillage illégal, mettre de l'ordre dans cette filière obscure,puis seulement, encadrer une industrie par une entreprise nationale.Nous n'avons besoin ni d'or polluant et nocif, ni de FMN qui revendront, à bon prix, l'or guyanais à des entreprises françaises... Vive la biodiversité, vive la régulation économique par LE POLITIQUE ECLAIRE ET COURAGEUX!!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir