0
0
0
s2smodern

Or de question de se laisser endormir !

 
 
 

Guyane - Le Collectif Or de Question, avec le soutien de plusieurs organisations nationales et internationales, entend faire valoir l’avis de tous les opposants au projet Montagne d’Or. Grâce à la mise en place d’un formulaire facilitant la participation en ligne, près de 1.800 avis ont d’ores et déjà été déposés auprès du commissaire enquêteur en à peine quelques jours. La préfecture a décidé de prolonger d’un mois la consultation.

Cette mobilisation exceptionnelle vise la demande d’autorisation de travaux miniers (AOTM) concernant l'exploitation d'or secondaire par la compagnie minière Montagne d'Or, ex SOTRAPMAG, sur la concession Paul Isnard, lieu-dit Bœuf Mort. Pour les associations, il est indispensable de replacer ce projet satellite dans le contexte juridique, économique et environnemental du projet de méga-mine d’or sur le site Montage d’Or.

Cette demande s’inscrit dans le gigantesque projet de mine d’or en Guyane française, porté par le consortium russo-canadien NordGold - Columbus Gold et prévu pour 2018. S'il aboutit, le projet de la Montagne d'Or ouvrirait une balafre dans la forêt sur 2,5 km de long, 500 m de large et 400 m de profondeur en pleine Amazonie française. Soit la plus grande mine d’or jamais exploitée en France, qui consommerait 20% des capacités énergétiques de Guyane.

Une consultation faussée en pleine torpeur estivale

Les opposants dénoncent des conditions de consultation des citoyens faussées par la période choisie - en pleines vacances scolaires - ainsi que des informations publiées au compte goutte sur le site internet du ministère du développement durable.

Tout semble être fait pour que la participation soit la plus faible possible, alors même que les populations de Guyane seront les premières impactées par le projet et n’en retireront aucun bénéfice”, ont dénoncé les porte-parole du collectif.

Une mobilisation record contre l’impact destructeur du projet

Décidés à montrer leur détermination, les opposants ont développé une application de facilitation de la participation en ligne permettant de générer un avis personnalisé, envoyé par la suite au commissaire enquêteur, afin de faire valoir leurs arguments contre le projet.

En première ligne des inquiétudes exprimées, l’impact destructeur de ce projet sur l’environnement et la protection des ressources naturelles pour les générations futures (mentionné dans 83% des avis déposés) ainsi que l’absence de retombées sociales et économiques pour les populations directement impactées par le projet (57%).

Pour le collectif, “Or de question de se laisser endormir” : il ne s’agit que d’une étape dans la mobilisation qui doit conduire à l’abandon définitif du projet de méga-mine Montagne d’or.

Cayenne, le 26 juillet 2017

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir