Déforestation

  • logogeoguyane

    Le WWF publie son suivi des déforestations minières sur le territoire Guyanais

    Le WWF suit depuis plusieurs années déjà les impacts occasionnés par le développement de l'activité minière sur tout le boucliers Guyanais. Aujourd'hui ce sont les données de déforestations minières qui sont publiées pour les années 2000, 2008, 2014 et 2015.

    Depuis les années 2000, le suivi des impacts des activités minières sur le territoire au moyen de méthodes innovantes est au coeur des activités de surveillance du territoire guyanais. L'observation de l'activité minière par télédétection en Guyane a ainsi profité d'innovations technologiques et techniques ce qui a permis à l'Office National des Forêts (ONF) en Guyane avec le soutien technique du CIRAD et de la DEAL, de mettre au point des méthodes de cartographie régulière.

    Profitant de ces acquis techniques, le WWF en 2009 a proposé à l'ONF ainsi qu'au CIRAD la production de deux cartographies des impacts miniers pour les années 2000 et 2008 sur le sol guyanais ainsi que chez nos pays voisins (Guyana, Suriname ainsi qu'une partie de l'état brésilien de l'Amapá).

    En 2015, 6 années plus tard, l'Université de Puerto Rico évaluait que 41% de la déforestation d'origine minière en Amazonie provenait des Guyanes (Guyana, Suriname et Guyane). Cette même année, l'ONF International (ONFI) contribua en partenariat avec les pays voisins à la cartographie de la déforestation d'origine aurifère dans les Guyanes et l'Etat de l'Amapá (Brésil) pour la période 2008 - 2014. Sur cette période, la déforestation cartographiée (+92406 hectares) a été deux fois plus importante que sur la période précédente 2000 - 2008 avec un transfert des impacts remarqué d'est en ouest.

    L'avènement de données satellites gratuites (imageries optiques et radar), la baisse du coût des analyses permettent quasiment à tout un chacun de contribuer au suivi des impacts aurifères ou d'autres phénomènes observables depuis l'espace. Un atelier de cartographie participative des impacts miniers de la région a alors été organisé par le WWF, avec le soutien technique du Parc amazonien de Guyane (PAG) afin de vectoriser les impacts aurifères pour l'année 2015. L'objectif à terme est d'obtenir une mise à jour des impacts humains en termes de déforestation, plus fréquente et collaborative sur le Plateau des Guyanes.

    Toutes ces données produites ont été publiées cette semaine sur Géoguyane ; elles sont le fruit d'un intense travail de cartographie, de collaboration et d'amélioration technique sur près de dix années, impliquant l'ONF, le CIRAD, l'ONFI, le PAG ainsi que le WWF.

  • Montagne d’Or : déforestation et pollution environnementale garanties

    Le projet minier “Montagne d’Or” fait actuellement l’objet d’un débat public en Guyane française. En octobre 2017, Emmanuel Macron s’était dit favorable à la construction et à l’exploitation de cette mine d’or géante. Un positionnement à rebours des ambitions françaises en matière de protection des forêts mondiales et de lutte contre le changement climatique. Alors que le gouvernement veut mettre fin à la déforestation induite par les importations françaises, ne devrait-il pas d’abord être exemplaire sur son propre sol ?

    Lire le communiqué de Greenpeace ici

     

    86 Greenpeace 300x47

  • La mine qui cache les autres mines !

    Malgré nos mobilisations et l'opposition massive face à Montagne d'Or, les compagnies minières continuent à demander et à obtenir des permis d’exploration aurifère. Parmi elles, des multinationales, aux aguets, veulent se partager le gâteau guyanais. Voilà ce qui nous attend, voilà comment 360.000 hectares de forêt peuvent potentiellement être saccagées pour le profit de ces multinationales

    Carte projets miniers Guyane

  • Isabelle Autissier : "Mon pavé 2018 je le lance sur un projet de mine d’or irresponsable en Guyane"

    La présidente de l'ONG environnementale WWF France, Isabelle Autissier, dénonce un projet de mine d’or dans la forêt guyanaise et appelle à développer le tourisme responsable.

    Isabelle Autissier, la présidente de WWF France.

    Isabelle Autissier

    Présidente de WWF France

    La présidente de WWF France et navigatrice Isabelle Autissier s’élève aujourd’hui contre un projet de mine d’or dans la forêt guyanaise. Un projet qu’elle juge "totalement irresponsable". Elle est l’invité d’Olivier de Lagarde.

  • Dans son journal interne Greenlight, Greenpeace France consacre 4 pages au Collectif Or de Question et sa lutte contre le projet Montagne d'Or

    Greenlight mai2018 GPF page 001

  • Le projet de mine d'or en Guyane, "Ce sont des centaines d'hectares voués à la disparition (...) C'est une aberration économique (...) C'est notre Amazonie la Guyane"

    Yannick Jadot, eurodéputé Europe-Ecologie-Les Verts