Patrick Lecante

  • Avril 2018

    Lecante

    Patrick Lecante livre son avis personnel détaillé sur ce projet et les perspectives d’avenir économique en Guyane.

    Patrick Lecante, Maire de Montsinéry-Tonnégrande, Administrateur de l’Agence Française pour la Biodiversité et Président du Comité de l’Eau et de la Biodiversité de Guyane, adresse une tribune sur le projet minier Montagne d’Or dans l’ouest de la Guyane.

    J’écoute et je lis avec beaucoup d’intérêt les informations et affirmations sur le projet dit de la Montagne d’or, qui vise à exploiter d’une manière inédite l’or du sous-sol guyanais. J’ai participé à la première réunion organisée par la Commission Nationale du Débat Public à Saint-Laurent-du-Maroni le 3 avril 2018.

    Il est regrettable que les nombreuses positions de principe ne permettent pas un débat de fond serein sur ce projet si spécifique, et réellement important pour l’avenir de la Guyane. Aussi, je souhaite exprimer ma position personnelle par écrit, sans ambiguïté ni caricature. Elle est simple et claire. Ce projet possède sans doute des vertus économiques. Mais je crois qu’il comporte surtout trois risques fondamentaux : il divise notre société, nous donne de faux espoirs d’embellie économique et nous place à contretemps de l’histoire.