0
0
0
s2smodern

Un procès simulé organisé par Wild Legal

Sur le banc des accusés : l’Etat français, pour sa carence fautive dans la lutte contre l’orpaillage illégal. Face à lui : l'association des femmes victimes du mercure, l'Organisation des Nations autochtones de Guyane,  Maiouri Nature Guyane, avec le soutien du collectif Or de Question.
Les avocats : Megan Seube, Joséphine Labadie, Alice Miot-Bruneau et Alexandre Delsaux, la future génération d’avocats, prête à défendre les ONG amérindiennes et les écosystèmes amazoniens. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir