Pour comprendre

0
0
0
s2smodern

Le collectif Or de Question propose 25 filières d'emplois d'avenir en Guyane, voici nos arguments !

 

0
0
0
s2smodern

Face à l'industrialisation de la filière minière, une des industries les plus polluantes au monde, nous proposons un ensemble de solutions innovantes, pour un développement alternatif, local, durable, respectueux de l'environnement et de l’humain, avec des dizaines de métiers et des milliers d’emplois à la clé !

0
0
0
s2smodern

Diffusez sans modération LE TOP 20 DES RAISONS de se mobiliser

Sans votre participation citoyenne, massive et déterminée, le combat de David contre Goliath, ne sortira pas gagnant !

No Dirty Gold in French Guiana
DIscover the 20 reasons to say NO to the mega-mining project of the russio-canadian consortium Columbus-Nordgold.

By encouraging multinationals to engage in industriel Gold Mining, the french government is planning to authorize one of the most highly polluting industries in the world, in rich europe’s only tropical rainfosrest ! At the cost of sacrificiel biodiversity and the thealth of inhabitants.

0
0
0
s2smodern
 

Non à la méga-mine d’or industrielle en Guyane!

En toute discrétion , l’Etat français encourage des multinationales étrangères à lancer de gigantesques [1] exploitations minières en plein coeur de la forêt guyanaise. Parmi eux, le projet Montagne d’Or porté par le consortium russo-canadien NordGold/Columbus Gold devrait démarrer dès 2018 . Il s’agirait de la plus grande [2] mine d’or jamais exploitée sur le territoire français. Les mines industrielles d’or sont encore aujourd’hui à l’origine d’impacts humains et environnementaux graves, souvent irréversibles . On ne peut accepter de détruire une partie [3] de l’exceptionnelle biodiversité guyanaise et prendre le risque d’accidents majeurs pour l’extraction d’une substance dont l’utilité sociale et industrielle est secondaire aujourd'hui. Nos 18 organisations demandent donc au [4] gouvernement français un moratoire sur l’exploitation minière à grande échelle en Guyane et l’arrêt immédiat de tous les projets de ce type déjà engagés.