Les vidéos choc

0
0
0
s2smodern

Retour sur le controversé projet Montagne d'Or avec Marine Calmet

Cyanure, pétrole, déforestation : voilà le cocktail nécessaire pour extraire l’or du sous-sol guyanais. D’où cette question : faut-il interdire l’exploitation aurifère en Guyane ?

C’est en tout cas l’avis de Marine Calmet, avocate et porte-parole du collectif or de question, une organisation qui lutte contre le projet Montagne d’or.

Interview réalisée en partenariat avec le festival éco-citoyen Les Pluies de Juillet, à Villedieu-Les-Poêles en Normandie.

0
0
0
s2smodern

Soutien à l'appel de Wil Legal pour l'Amazonie et le peuple Wayana

Face à l’échec de la France à mettre un terme à ce scandale écologique, sécuritaire et sanitaire, les associations partenaires Wild Legal, Maiouri Nature Guyane, l’Organisation des Nations Autochtones de Guyane (ONAG) et le collectif Or de Question lancent un appel.

Cette situation a trop duré. Les Wayana qui habitent en amont du fleuve sur le territoire appelé Haut Maroni, sont en première ligne. Il est nécessaire de proposer de nouvelles mesures pour protéger ce peuple, ses droits et ses coutumes ainsi que les écosystèmes dont il est le premier gardien.

Inspirés par les nombreuses avancées des droits de la Nature dans le monde, nous menons campagne pour la formation d’une coalition d’acteurs engagés pour :

  • La reconnaissance de la personnalité juridique du Haut Maroni, ainsi que ses droits à la protection, à la conservation et à la restauration de ses écosystèmes.
  • L’instauration d’un modèle de gouvernance locale respectueux des droits des peuples de Guyane, gardiens de l'Amazonie.
  • La réalisation d’un plan d'action visant à éliminer définitivement les activités minières illégales en coopération avec les habitants du Haut Maroni.
  • La mise en œuvre de projets d'alternatives économiques locales afin garantir la sécurité alimentaire à ce peuple.
  • L’organisation d'une campagne de dépistage du mercure.

 

0
0
0
s2smodern

Le projet de mine industrielle Espérance 

Emmanuel Macron avait enterré le projet «Montagne d'Or» en Guyane. Mais voici un nouveau projet du même genre qui agite l'Amazonie française. 

0
0
0
s2smodern

Les amérindiens d'Amazonie craignent un génocide, ébranlés par la pandémie de Covid-19 et l'accélération soudaine de la déforestation en temps de confinement.
Alors que le Brésil, le Suriname mais aussi la France, en Guyane, mettent en place des politiques de soutien aux miniers et aux bûcherons, les peuples autochtones sont de plus en plus en contacts avec les "garimpeiros", porteurs des virus. 
En Guyane, la situation est très préoccupante ! Le lobby minier et les services de l'Etat profitent du confinement pour faire passer des projets miniers industriels. Témoignages ...

0
0
0
s2smodern

Le vrai bilan de Macron dénoncé le 13 mars 2020 devant l'Elysée

Retour sur l'action "Démasquon Macron" organisée par Action Non Violante - COP21 où Or de Question était convié. Patrick Monier, l'un de nos porte-paroles, a fait le déplacement afin de faire le bilan de la politique climatique et sociale d’Emmanuel Macron et du gouvernement.

Justice sociale, justice climatique, agriculture, santé … le compte n’y est pas ! Stop le blabla !

Mais cette journée fut marquée par l'arrestation et la mise en garde à vue de 12 des personnalités présentes pour cette journée, dont Patrick Monier.

Après presque 24h d'arrestation, les 12 gardés à vue ont été libérés avec un classement sans suite.

Retour en images sur cette journée militante qu'on a voulu museler !

0
0
0
s2smodern

Explications sur la confuse gestion du dossier "concessions minières" Montagne d'Or

Mercredi 16/10/2019, la commission des mines a réuni les services de l'État mais aussi des exploitants miniers pour la prolongation de deux concessions minières de la tristement célèbre Montagne d'or. Un projet pharaonique, écocidaire, destructeur de l'environnement, qui serait responsable de la déforestation d'un pan de l'Amazonie

0
0
0
s2smodern

Après Mariana en 2015,  une nouvelle catastrophe frappe le Brésil : Brumadinho

Les télévisions locales ont diffusé une impressionnante série d’images filmées par les caméras de sécurité montrant le moment exact de la rupture du barrage.
Les secours (policiers et pompiers) détenaient ces vidéos depuis le jour de la tragédie (25/01/2019), mais avaient décidé de ne pas les divulguer afin de « ne pas provoquer de panique généralisée dans la population » dans les heures qui ont suivi le drame, a affirmé vendredi Pedro Aihara, le porte-parole des pompiers du Minas Gerais.
La majorité des victimes déjeunaient dans la cantine

 

0
0
0
s2smodern

Documentaire de Michel Huet

La France bientôt responsable d'un désastre écologique et humain en Guyane. L'avenir des peuples autochtones tourne au cauchemar. Tout en 15' pour comprendre avec "Sauvons la Forêt".