0
0
0
s2smodern

Edition 2018 de l'Appel des Gardiens de la Terre

Cette année, le collectif Or de Question était présent à l'Appel des Gardiens de la Terre, co-organsié par Planète Amazone et la Fondation GoodPlanet. Ce fut l'occasion d'aborder le projet Montagne d'Or auprès des organisateurs et des représentants autochtones venus de toute la planète.

Ninawa Huni Kuĩ (Brésil), Gardien de la Terre, et Marie Fleury du collectif Or de Question

Ninawa et Marie Fleury mai

Marishori Najashi du peuple Ashaninka (Pérou), Gardienne de la Terre

Marishori Najashi du peuple Ashaninka Pérou mai 2018

Hsin Su (Taïwan), Gardienne de la Terre et Marie Fleury du collectif Or de Question

Hsin Su de Taïwan mai 2018

Marishöri (Nouvelle Zélande) Gardienne de la Terre

Marishöri de Nouvelle Zélande Mai 2018

Appolinaire Oussoulio (Bénin), Gardien de la Terre, et Marie Fleury du collectif Or de Question

Appolinaire Oussoulio du Béninmai 2018

Ito Waia du peuple Kanak (Nouvelle Calédonie), Gardien de la Terre

Ito Waia du peuple kanak de Nouvelle Calédonie mai 2018

Amérindien de Guyane et Kanak de Nouvelle-Calédonie, Gardiens de la Terre

Jeunesse Autochtone de Guyane et Kanak de Nouvelle Caléonie mai 2018

Gert-Peter Bruch, président de Planète Amazone

Gert Peter Bruch Planète Amazone

 

 

0
0
0
s2smodern

Gert-Peter Bruch est président de Planète Amazone

A l'occasion de l'événement l'Appel des Gardiens de la Terre, il a tenu à réaffirmer son opposition au projet Montagne d'Or. Gert-Peter est le réalisateur du film Terra Libre. A noter que Planète Amazone est partenaire du collectif Or de Question.

Gert Peter Bruch Planète Amazone

 

0
0
0
s2smodern

Fabien Gay est sénateur de la Seine Saint Denis

Le 18 mai 2018, il a tenu à rencontrer les porte-paroles et partenaires du collectif Or de Question pour connaître les différents enjeux sur le projet Montagne d'Or. Définitivement acquis à notre cause, il sera un soutien primordial auprès des acteurs politiques en hexagone.
Fabien Gay mai 2018

Fabien Gay

Sénateur de la Seine Saint Denis
 

 

0
0
0
s2smodern

Face à l'industrialisation de la filière minière, une des industries les plus polluantes au monde, nous proposons un ensemble de solutions innovantes, pour un développement alternatif, local, durable, respectueux de l'environnement et de l’humain, avec des dizaines de métiers et des milliers d’emplois à la clé !

 
 
 
 

 

0
0
0
s2smodern

Diffusez sans modération LE TOP 20 DES RAISONS de se mobiliser

Sans votre participation citoyenne, massive et déterminée, le combat de David contre Goliath, ne sortira pas gagnant !

 

0
0
0
s2smodern

Lettre ouverte adressée le 15 juin 2017 aux ministres Nicolas Hulot et Bruno Lemaire

 
 
 

Vous ne pouvez ignorer plus longtemps les protestations que soulèvent les permis de recherches. Vous ne pouvez ignorer plus longtemps les protestations que soulèvent les permis de recherchesminières octroyés depuis 4-5 ans en différents points du territoire, en Bretagne, Pays de Loire, HauteVienne, Dordogne, Creuse, Pays basque, Ariège et en Guyane. Vous ne vous en étonnerez pas, car euégard aux 3500 sites miniers français laissés pollués par leurs exploitants sans que l’Etat n’y remédie,qui pourrait donner crédit aux propos des sociétés de prospection qui promettent la maîtrise desproblèmes de pollution dès la phase de recherche et jusqu’à la réalisation d’un après-mine vertueux ? Comment croire à la « mine responsable » quand nous constatons que l’information donnée auxpopulations n’est que la communication des prospecteurs et quand nous voyons quelle part estréellement accordée à la consultation publique ou à la concertation et à quel point les oppositionslocales sont ignorées, leurs arguments mis sous le boisseau ?

0
0
0
s2smodern

Or de question de se laisser endormir !

 
 
 

Guyane - Le Collectif Or de Question, avec le soutien de plusieurs organisations nationales et internationales, entend faire valoir l’avis de tous les opposants au projet Montagne d’Or. Grâce à la mise en place d’un formulaire facilitant la participation en ligne, près de 1.800 avis ont d’ores et déjà été déposés auprès du commissaire enquêteur en à peine quelques jours. La préfecture a décidé de prolonger d’un mois la consultation.

Cette mobilisation exceptionnelle vise la demande d’autorisation de travaux miniers (AOTM) concernant l'exploitation d'or secondaire par la compagnie minière Montagne d'Or, ex SOTRAPMAG, sur la concession Paul Isnard, lieu-dit Bœuf Mort. Pour les associations, il est indispensable de replacer ce projet satellite dans le contexte juridique, économique et environnemental du projet de méga-mine d’or sur le site Montage d’Or.

0
0
0
s2smodern

L’État Français hors la loi ! Les Peuples Autochtones de Guyane disent NON au projet Montagne d’Or

 
 
 

Une fois de plus les Peuples Autochtones de Guyane expriment leur opposition au projet Montagne d’Or.

Leurs droits sont bafoués, l’État Français est donc hors la loi !

En effet, en vertu du droit international, les peuples autochtones ont droit au consentement libre, préalable et éclairé pour les décisions qui auront une incidence sur leurs intérêts, notamment tout développement effectué sur les territoires traditionnels, tel que reconnu dans la Déclaration des Nations Unies sur le droits des peuples autochtones.

0
0
0
s2smodern

0
0
0
s2smodern

Président Macron, non à la mine d’or industrielle en Guyane !

 
 
 

Lors de votre visite protocolaire en Guyane (août 2015), en tant que Ministre de l’Economie du gouvernement Hollande, vous avez martelé votre fort attachement pour un projet de méga-mine industrielle dans la seule forêt primaire, tropicale et humide, de la communauté européenne. « Nous allons tout faire pour qu'un projet de cette envergure puisse voir le jour ici. » (…) aviez-vous d’abord déclaré, puis, citant la multinationale Colombus Gold, instigatrice du projet minier : « Cet industriel est l’un des fers de lance de la mine responsable. ».

0
0
0
s2smodern
 
 
 

En toute discrétion , l’Etat français encourage des multinationales étrangères à lancer de gigantesques [1] exploitations minières en plein coeur de la forêt guyanaise. Parmi eux, le projet Montagne d’Or porté par le consortium russo-canadien NordGold/Columbus Gold devrait démarrer dès 2018 . Il s’agirait de la plus grande [2] mine d’or jamais exploitée sur le territoire français. Les mines industrielles d’or sont encore aujourd’hui à l’origine d’impacts humains et environnementaux graves, souvent irréversibles . On ne peut accepter de détruire une partie [3] de l’exceptionnelle biodiversité guyanaise et prendre le risque d’accidents majeurs pour l’extraction d’une substance dont l’utilité sociale et industrielle est secondaire aujourd'hui. Nos 18 organisations demandent donc au [4] gouvernement français un moratoire sur l’exploitation minière à grande échelle en Guyane et l’arrêt immédiat de tous les projets de ce type déjà engagés.

Sous-catégories

Mes réflexions et questionnements sur le projet Montagne d’Or par Nora Stephenson (en 2 parties)

J’écoute l’émission de Radio Peyi du 28 juillet vers 19h, une intervenante parle de voix positives et de voix négatives dans le débat autour du projet Montagne d’Or.

Il n’y a pas de voix négatives, pas plus que de voix positives d’ailleurs. Il y a des voix qui s’expriment, qui communiquent, débattent, échangent, partagent des informations, des idées, des convictions etc.…

Alors, je vais partager avec vous, les réflexions, questionnements, informations par rapport au projet Montagne d’Or qui fait couler actuellement tant de paroles et d’encre en Guyane et dans le monde.

Un projet tel que celui-ci doit faire l’objet d’un débat public avant l’enquête publique selon la loi française. Qu’en est-il à ce sujet ? Une centaine de personnes dans une salle à Saint-Laurent du Maroni, jeudi 27 Juillet.