International

Vidéos international
  • “Bolsonaro parle d'utiliser notre terre pour l'exploitation minière à grande échelle”

     

  • Après Mariana en 2015,  une nouvelle catastrophe frappe le Brésil : Brumadinho

    Les télévisions locales ont diffusé une impressionnante série d’images filmées par les caméras de sécurité montrant le moment exact de la rupture du barrage.
    Les secours (policiers et pompiers) détenaient ces vidéos depuis le jour de la tragédie (25/01/2019), mais avaient décidé de ne pas les divulguer afin de « ne pas provoquer de panique généralisée dans la population » dans les heures qui ont suivi le drame, a affirmé vendredi Pedro Aihara, le porte-parole des pompiers du Minas Gerais.
    La majorité des victimes déjeunaient dans la cantine

     

  • Le 25 janvier 2019, un barrage minier de la compagnie Vale cède à Brumadinho

    Une nouvelle catastrophe meurtri le Brésil qui, en novembre 2015, avait déjà subi une rupture de barrage à Mariana. Vale était déjà mis en cause dans ce drame écocide.

  • Simulation de l'ampleur de la catastrophe réalisée par IBAMA

    Institut Brésilien de l'environnement et des ressources naturelles renouvelables 

  • Catastrophe de Mariana au Brésil en 2015

    Le peuple autochtone Krenak, vivant sur les berges du fleuve à 300 km du barrage de déchets miniers, fait partie des populations les plus touchées par le crime.

    Pétition ici

  • Un webdoc réalisé par Le Tatou Production en mai 2018

     

  • Le 4 juin 2018, une rupture de barrage survient sur la mine d’or de Rio Tinto, Etat de Chihuahua, municipalité de Urique

    Il était environ 10h40, lundi 4 juin, lorsque le mur de soutènement du barrage qui abrite les déchets et les matériaux extraits de la mine a explosé, entraînant un torrent tellement fort qu’il a tout importé sur son passage : les gens, les machines et la végétation !

    Deux ouvriers ont pu être secourus par leurs camarades. Mais le bilan est lourd : 3 morts et au moins 18 disparus selon les dernières informations communiquées par les autorités de Chihuahua. 

  • Nordgold en Guinée !

    Alors qu’un projet de mine d’or est à l’étude en Guyane, l’un des promoteurs, l’entreprise russe Nordgold, promet une exploitation exemplaire. Mais en Guinée, où la société gère déjà une mine, des villageois témoignent des effets néfastes sur leur vie au quotidien.

    Enquête complète en lien sur le Youtube de Secret d'Info

  • Une enquête de Martin Boudot, journaliste

    Dans les quartiers les plus pauvres de Johannesburg, plusieurs dizaines d'habitants affirment être malades à cause de la pollution engendrée par les mines d'or. Le journaliste Martin Boudot s'est rendu sur place pour enquêter.

  • Au Suriname, la mine industrielle est en activité depuis longtemps. C'est ce modèle de mine "responsable" que CMO veut nous vendre en Guyane. Autour de l'activité légale qui, toujours selon CMO, va mettre un terme à l'orpaillage illégal, gravitent garimpeiros et trafiquants de tout poil, ainsi que des barges d'exploitation aurifère illégales !!! 
    Les images se passent de commentaires... mais comment taire !!!!
    Merci à Erlan Sleur de la Fondation Probios pour ces photos qui ont été présentées lors du Débat Public à Cayenne (voir également la vidéo publiée précédemment de son témoignage au sujet de la mine "responsable" à Merian)

    Survol du Suriname