Permis miniers

  • La mine qui cache les autres mines !

    Malgré nos mobilisations et l'opposition massive face à Montagne d'Or, les compagnies minières continuent à demander et à obtenir des permis d’exploration aurifère. Parmi elles, des multinationales, aux aguets, veulent se partager le gâteau guyanais. Voilà ce qui nous attend, voilà comment 360.000 hectares de forêt peuvent potentiellement être saccagées pour le profit de ces multinationales

    Carte projets miniers Guyane

  • Distribution de PER à gogo en Guyane : le gouvernement joue avec le feu !

    Alors que le projet Montagne d’Or a pris du plomb dans l’aile suite au compte rendu de la Commission du Débat Public, mettant en avant le manque de transparence de la compagnie minière et ses agissements condamnables face aux populations autochtones (1), alors que 7 Guyanais sur 10 se sont exprimés contre ce projet désastreux (2), Bercy continue de distribuer les permis exclusif de recherche en Guyane (3), foulant ainsi au pied l’expression des Guyanais sur les projets miniers industriels et méprisant la volonté d’une réflexion plus globale sur l’avenir minier sur le territoire.

    Plus que jamais, le collectif Or de Question demeure déterminé contre des terres minées et fera entendre ses voix contre l’extractivisme industriel en Guyane.

    Le collectif Or de Question

    (1) https://montagnedor.debatpublic.fr/

    (2) https://www.ifop.com/publication/les-guyanais-et-le-projet-minier-de-la-montagne-dor/

    (3) http://www.mineralinfo.fr/actualites/octroi-dun-permis-exclusif-recherches-mines-dit-permis-kourou-guyane-societe-sudmine

    http://www.mineralinfo.fr/actualites/octroi-dun-permis-exclusif-recherches-mines-dit-permis-basse-mana-guyane-societe-sudmine

  • Permis Exclusif de Rercheche Takari Mining

    Jusqu'au 24 juillet, une consultation publique vous permet d’exprimer votre opposition à un énième Permis de Recherches minières portant sur 17 500 hectares dans l’ouest guyanais. De par sa superficie et ses actionnaires, ce permis de recherche nécessite une mobilisation exceptionnelle car il prélude à une prochaine « Montagne d’or » qu’il faut d’ores et déjà renvoyer dans le placard des projets d’une ère révolue.

    Agissons maintenant quelques minutes pour n’avoir pas à lutter d’ici peu, durant des années, contre une future demande de permis d’exploitation.

    Derrière Takari Mining, un mot aux sonorités on ne peut plus guyanaises — un takari est la perche servant à diriger la proue d’une pirogue  — se trouve en fait l’une des plus grandes compagnies aurifères au monde : la multinationale étasunienne Newmont Mining qui détient 50% des parts de Takari Mining. Les 50% restants sont détenus par la société CME [Compagnie Minière Espérance] propriété de Carol Osterero, Présidente de la Fédération des Opérateurs miniers de Guyane (Fedomg) !

    N’attendez pas demain pour refuser ce nouveau permis minier hautement symbolique, qui viendra s’ajouter aux 360 000 ha de forêts anciennes déjà accordés au lobby minier.

    Connectez-vous à ce lien :

    https://www.economie.gouv.fr/consultation-permis-minier-esperance-nord-societe-takari-mining-guyane?fbclid=IwAR3BKvSszlk2fs7FL4HNKBWJY16908mVl82ZfnMZB_PXOYO_34Ee40NljRQ

    ou envoyez un simple mail à :

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • Panoramine est une plateforme recensant les titres miniers en France et en Outre-mer

    Voici la carte de ce qui se trame en Guyane

    Panoramine