0
0
0
s2smodern

Le 24 décembre, le tribunal administratif de Guyane oblige l’État à prolonger «dans un délai de six mois» les concessions controversées de la Montagne d’Or. Une décision qui rend caduque la promesse faite par Emmanuel Macron d’abandonner le projet jugé comme une menace écologique. Invitée à témoigner pour RT France, Marine Calmet, porte-parole du collectif Or de Question, pointe la faillite de l’Etat et enjoint l’Etat à faire appel de cette décision.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir