Non catégorisé

0
0
0
s2smodern

Permis Exclusif de Rercheche Takari Mining

Jusqu'au 24 juillet, une consultation publique vous permet d’exprimer votre opposition à un énième Permis de Recherches minières portant sur 17 500 hectares dans l’ouest guyanais. De par sa superficie et ses actionnaires, ce permis de recherche nécessite une mobilisation exceptionnelle car il prélude à une prochaine « Montagne d’or » qu’il faut d’ores et déjà renvoyer dans le placard des projets d’une ère révolue.

Agissons maintenant quelques minutes pour n’avoir pas à lutter d’ici peu, durant des années, contre une future demande de permis d’exploitation.

Derrière Takari Mining, un mot aux sonorités on ne peut plus guyanaises — un takari est la perche servant à diriger la proue d’une pirogue  — se trouve en fait l’une des plus grandes compagnies aurifères au monde : la multinationale étasunienne Newmont Mining qui détient 50% des parts de Takari Mining. Les 50% restants sont détenus par la société CME [Compagnie Minière Espérance] propriété de Carol Osterero, Présidente de la Fédération des Opérateurs miniers de Guyane (Fedomg) !

N’attendez pas demain pour refuser ce nouveau permis minier hautement symbolique, qui viendra s’ajouter aux 360 000 ha de forêts anciennes déjà accordés au lobby minier.

Connectez-vous à ce lien :

https://www.economie.gouv.fr/consultation-permis-minier-esperance-nord-societe-takari-mining-guyane?fbclid=IwAR3BKvSszlk2fs7FL4HNKBWJY16908mVl82ZfnMZB_PXOYO_34Ee40NljRQ

ou envoyez un simple mail à :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

0
0
0
s2smodern

Emission Les Dossiers de l'Info sur Guyane la 1ère du 07/11/2018

"En Guyane, le tourisme dépasse de très loin l'industrie extractive en valeur ajoutée. C'est là qu'il faut investir !". Olivier Taoumi, DGS de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Guyane, lors de l'émission Les Dossiers de l'Info, thème "le tourisme en Guyane", diffusée sur Guyane la 1ère le 7 novembre 2018

0
0
0
s2smodern

Au micro de Monsieur Green, sur Liberté FM, émission Sous la Canopée 

0
0
0
s2smodern

“Bolsonaro parle d'utiliser notre terre pour l'exploitation minière à grande échelle”

 

0
0
0
s2smodern

Simulation de l'ampleur de la catastrophe réalisée par IBAMA

Institut Brésilien de l'environnement et des ressources naturelles renouvelables 

0
0
0
s2smodern

Le 25 janvier 2019, un barrage minier de la compagnie Vale cède à Brumadinho

Une nouvelle catastrophe meurtri le Brésil qui, en novembre 2015, avait déjà subi une rupture de barrage à Mariana. Vale était déjà mis en cause dans ce drame écocide.

0
0
0
s2smodern

Montagne d'Or: il est encore temps d'empêcher la catastrophe annoncée

 

0
0
0
s2smodern

L'appel pour le climat !

Le 8 décembre 2018 à Cayenne, plusieurs centaines de Guyanais se sont rassemblés suite à l'appel de Or de Question, Stop Pétrole Offshore et Trop Violans/500 Frères

L'équipe de Brut était parmi nous !

 

0
0
0
s2smodern

Résumé : Il ne manquait plus que ça à la Guyane ! Après l'orpaillage illégal qui détruit son environnement depuis des décennies, voici que des projets de mines d'or industrielles voient le jour.
Face à ce qu'ils considèrent comme un nouveau cataclysme aux portes de leurs villages, les Amérindiens ont décidé de résister.
Les chefs coutumiers, que la France a longtemps appelé "Capitaines" en leur offrant un uniforme et une modeste rétribution, sont unanimes. Tous refusent de voir la forêt et la terre de leurs ancêtres sacrifiées.

Un film de Erwan Le Guillermic et David Morvan 

0
0
0
s2smodern

Ce projet va-t-il réellement permettre à la Guyane de se développer ?
Faites-vous votre avis !

0
0
0
s2smodern

Nordgold en Guinée !

Alors qu’un projet de mine d’or est à l’étude en Guyane, l’un des promoteurs, l’entreprise russe Nordgold, promet une exploitation exemplaire. Mais en Guinée, où la société gère déjà une mine, des villageois témoignent des effets néfastes sur leur vie au quotidien.

Enquête complète en lien sur le Youtube de Secret d'Info

0
0
0
s2smodern

Catastrophe de Mariana au Brésil en 2015

Le peuple autochtone Krenak, vivant sur les berges du fleuve à 300 km du barrage de déchets miniers, fait partie des populations les plus touchées par le crime.

Pétition ici

0
0
0
s2smodern

La Montagne d'Or est-elle une aubaine pour la Guyane ?

Idée reçue n° 31 de Max Bird 

0
0
0
s2smodern

Le "dossier chaud" du nouveau ministre de l'écologie !

 

0
0
0
s2smodern

Fin du débat public en Guyane sur la controversée « Montagne d’or »

Le projet, décrié par les associations environnementales, prévoit l’exploitation à ciel ouvert d’une mine d’une superficie de 8 km2, à partir de 2022, au sud de Saint-Laurent-du-Maroni, dans la forêt tropicale, en utilisant un procédé de récupération de l’or par cyanuration. Selon ses promoteurs, il permettrait de créer 750 emplois directs et 3 000 emplois indirects, dans une région qui peine à lutter contre le chômage. Selon ses opposants, l’installation serait une catastrophe écologique. D’après un sondage réalisé en juin par IFOP pour l’organisation WWF, plus des deux tiers de la population guyanaise seraient aujourd’hui opposés au projet.

Le Monde

 

0
0
0
s2smodern

Le docteur Marc Chabert évoque les impacts sanitaires que va engendrer la mine Montagne d'Or

Audition du 16 juin 2018 à Cayenne